C’est où ça « Bourran déolle »???

Les bons résultats s’enchaînent cette saison, et à quelques semaines de la fin de l’exercice 2014-2015, le bilan sportif est époustouflant. La saison précédente était également un succès. Présent au niveau régional et national nos tireurs ont beau depuis deux ans, réaliser régulièrement des performances, notre petit club reste cependant peu connu. A tel point qu’une fois sur deux, lors de l’annonce du nom de notre commune, il est écorché par les speakers.

Le 6 juin lors de la fête des jeunes, organisée à VICHY (03), Perine DEKNUYT était la seule représentante du club. Sur des terres où, il y a quelques semaines plus tôt, elle est devenue championne de France cadette de N2, la jeune bourguésanne, première au classement national minime s’est vue endosser le dossard de favorite.

Placé dans la poule n°1, elle a réussit à terminer première de sa poule mais en concédant une défaite. Défaite sans conséquences réelles, mais qui sonna comme un petit rappel, favorite ne veut pas dire intouchable mais bien ennemi public numéro 1!11391532_779058018877873_3733679277723291593_n

Sa 8ème place du classement provisoire, l’exempta du premier tour. Intégrée directement dans le tableau de 64, Perine ne força pas son talent pour se qualifier, victoire 10-6. Le tour suivant fut du même acabit, victoire 10-7, Perine s’échauffe!

Les tours suivants vont par contre s’avérer plus serré. En tableau de 16 son adversaire s’accroche, et à 9-8 il ne reste plus qu’une petite à Perine pour clôturer favorablement cet assaut. Ce sera finalement une touche double qui libérera Perine, victoire 10-9.
En quart de finale, les choses deviennent difficile, très difficile. Le score est de 8-6 en défaveur de notre compétitrice. En bout de piste, Maître SEMAILLE commence à s’agiter, il donne les solutions à Perine, mais elle ne semble pas mettre en place son jeu comme il le souhaiterait. Le score s’aggrave, 9-6 à 37 secondes de la fin du temps, tout joue contre la petite DEKNUYT! Allant puiser dans ses ressources physiques et mentales, elle parvient à revenir 9-7, mais à seulement 12 secondes de la fin du match. Il s’en suivit deux éclairs de génie, deux foudroyantes attaques qui lui permirent de revenir à hauteur de son assaillante. Pas de sourire sur le visage de Perine qui ne daigne même pas regarder le tirage au sort désignant le bénéfice de l’avantage lors de la minute supplémentaire.11391328_10207066875295709_7408655863562040372_n Il n’y a plus de jeunes adolescentes sur la piste mais deux combattantes qui se fixent mutuellement du regard. Comme un présage au dénouement de ce duel, ce n’est pas Perine qui finit par baisser le regard. Quelques secondes plus tard, le destin fut scellé, c’est la bourguésanne qui accédera aux demi-finales.

Jamais un bourguésan ou une bourguésanne n’avait atteint ce niveau de la compétition, l’exploit est de taille mais pour la numéro 1 du classement national, l’objectif n’est pas là. Flèches, parades, ripostes, contre -attaques, …, tout l’éventail technique y passe, et tout le travail effectué depuis des années finit par payer, ou plutôt continue de payer. A 9-8, Perine comme deux tours plus tôt s’impose grâce à une touche double, score final 10-9.11424456_10207066922456888_220053498356960311_n Perine n’est plus qu’à 10 touches du titre de championne de France!

Les débuts de la finales sont incontestablement à son avantage. Un petit coup de mou, permet à son adversaire de revenir. Mais portée par les centaines de spectateurs, les conseils de son Maître d’armes et les encouragements de sa famille qui avait fait le déplacement pour l’occasion, Perine termine sa formidable compétition sur une victoire 10-7, et devient ainsi la nouvelle championne de France minime !!!

 

11402669_849458701756453_9014914600737364208_n

Mais c’est où ça « Bourran déolle? » C’est sur le podium, n’allez pas chercher plus loin!

Le lendemain, une compétition par équipe l’attendait, accompagnée de ses copines, Elodie, Emma et Louise-Amélie, elles représentaient la ligue Dauphiné-Savoie.

Exemptée du premier tour, les filles n’ont pas réussit à s’imposer devant l’équipe du Lyonnais qu’elles avaient déjà battu à plusieurs reprises. Reversée directement en N3, alors que tout le monde les voyaient en N1, la déception fut difficile à digérer. 11289056_984396764927601_7114833265451632624_oQuelques tours plus tard et surtout avec une série de victoires, les filles écrasèrent la concurrence avant de devenir championnes de France de N3.

Pour Perine le week-end fut cependant très réussit et le club est très fier des résultats de cette compétitrice, aussi attachante, qu’irrésistible lorsqu’elle empoigne son épée.

Félicitations à toi Perine, en une seule saison tu as déjà marqué l’histoire du club, merci!

Laisser un commentaire